4) Défense des Ecoles

Posté par fcpeteloche le 25 septembre 2014

Ecole Croque Lune :

En septembre 2012, l’école Croque Lune a enregistré une fermeture de classe, ayant eu pour
conséquence la suppression du poste d’ATSEM de Mme Cohuau .
En septembre 2013, la 3ème classe a été ré-ouverte, mais Mme Cohuau n’a pas été réintégrée
à son poste d’ATSEM, malgré nos demandes, la municipalité souhaitant avant tout que
la situation soit pérenne au niveau des effectifs.
Pour cette rentrée 2014, la situation nous parait plus que satisfaisante puisque nous enregistrons
77 élèves. Aussi, une demande a été adressée, le 30/06/2014, à la mairie afin que
Mme Cohuau soit réintégrée à son poste d’ATSEM.
Monsieur Le Maire nous a adressé une réponse négative, le 07/07/2014, pour les raisons suivantes
:
1/suite à enquête auprès des autres communes, le nombre d’ATSEM à l’école « Croque Lune
» est correct par rapport aux effectifs.
2/Impossibilité de réintégrer cet agent au poste d’ATSEM, cet agent n’ayant pas le diplôme
d’ATSEM, le centre de gestion de la fonction publique territoriale a informé la commune de
l’illégalité de cette décision, au vu du nombre de personne diplômée à ce jour et étant à la
recherche d’un emploi d’ATSEM.
3/ les frais de fonctionnement afférents aux écoles publiques (électricité, chauffage, personnel,
…) doivent faire l’objet d’un calcul permettant de déterminer le coût/enfant.
Ce coût par enfant est alors reversé à l’école privée. La réintégration de l’agent au poste
d’ATSEM à temps plein, engendrerait des coût supplémentaire pour la municipalité.
Nous avons alors posé la question à M. Le Maire, pourquoi la mairie prend-t-elle en charge
les places non utilisées dans le car transportant les enfants de l’école privée vers la cantine
chaque midi.
Nous nous interrogeons, car mettre son enfant en école privée résulte d’un choix, pour quelle
raison la collectivité doit-elle assumer financièrement ce choix ?
Dans ce cas nous demandons à ce que la mairie déduise des frais de fonctionnement reversés
à l’école privée, les frais afférents au transport.
La réponse de la mairie est que ce service est institutionnel et existe depuis de nombreuses
années, qu’à ce jour aucune raison de l’enlever. Cette réponse ne nous satisfaisant pas, nous
continuons de soulever cette incohérence auprès de différents interlocuteurs à la mairie.

 

Ecole Au Fil Du Rhône

L’école Au Fil du Rhonne a du faire face à des problèmes de non mise à disposition de remplaçants
par l’inspection :
· Dans la classe de CM1, Mme Blouin a été absente en nov et déc . Toutefois, ayant été informée
tardivement je n’ai pas adressé de courrier à l’Inspection Académique
· Dans la classe de CP/CE1, Mme Lemonnier a fait part à l’Inspection Académique, qu’elle bénéficierait
d’une prolongation, 3 semaines avant la fin de son congé maternité, soit le 24/02/2014.
J’ai été alertée par un parent d’élève par téléphone et par mail entre le 20/03 et le 25/03.
Voici pour information, le constat affligeant que nous avons pu établir sur cette classe :
- Remplacement assuré par Mme Goizet jusqu’au 28/02/2014 (début des vacances).
- Lundi 17/03/2014 (retour des vacances scolaires) – 9 h : personne, aucun remplaçant nommé la
classe a alors été confiée à l’EVS. Un parent d’élève à alors contacté, l’IEN, mais celle-ci a refusé de
prendre la communication. Une remplaçante est toutefois arrivée dans la matinée, uniquement pour la
journée.
- Mardi 18/03/2014, une autre remplaçante, Solène, est nommée jusqu’au lundi 24/03/2014.
- Mardi 25/03/2014, une remplaçante, Aurore, devait être nommée normalement jusqu’à la fin du
congé maternité soit le 4 avril. Mais mardi, surprise pour les enfants, la maîtresse est en fait un maître
!
-Jeudi 26/03/2014, un nouveau maître, qui, bien entendu, n’est pas le même que celui qui était présent
mardi. Celui-ci apparemment, uniquement de passage, n’a, selon les enfants, même pas pris le
temps de se présenter.
-Vendredi 27/03/2014, une autre remplaçante
-Lundi 30/03, un remplaçant
-Mardi 31 et jeudi 0204, aucun remplaçant
-vendredi 03/04 un autre remplaçant
Le 26/03, après avoir récolté toutes les informations nécessaires, un mail récapitulatif a été adressé
à la FCPE.
Puis le 27/03, un mail avec courrier en pièce-jointe est adressé à M. Crépin, le DASEN, avec copie au
député Monsieur Chauveau et aux sénateur Messieurs Le Cléach, Duluart et Chauveau, à la mairie et
à la FCPE départementale.
Le 28/03/2014, les cabinets de Messieurs Chauveau GM et Le Cléach, nous confirme la prise en
compte de la situation alarmante de la classe de CP/CE1.
Le 31/03/2014, réponse de M. Crépin, nous expliquant que l’organisation des remplacements sur le
territoire est une tache complexe, mais que la situation est rétablie. Or il n’en est rien.
Le 02/04/2014, courrier de M. Le Cléach, à Monsieur Benoit Hamon (Ministre de l’Eduction National),
lui demandant de remédier à cette situation dans les plus brefs délais.
Le 27/05/2014, Monsieur Le Cléach, nous adresse la réponse de M. Le Ministre quant à la situation
de Teloché. Celui répond qu ‘il a mis des moyens supplémentaires de par la création de postes de
remplaçants, et qu’au jour de la rédaction du courrier la situation à Teloché est rétablie….mais aucun
mot quant aux répercussions sur l’apprentissage des enfants et à leur démotivation….
Les documents sont consultables sur demande.

Laisser un commentaire

 

Comite des Fêtes - Châtill... |
Brumath Kotoka |
Afabourboule2014 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4lpushtrophy2015
| Académie des Vallées
| LES GAZELLES MONTGEARDINES